Petite Île/CityGate II: attribution du projet

Communiqué de presse

Le marché conjoint entre la SLRB et citydev.brussels pour désigner l’auteur de projet de Petite Île/CityGate II, situé à Anderlecht, vient d’être attribué à la Société Momentanée SBa/KSA/AHA/noA. Ce sont près de 75.000 m² de logements sociaux, logements conventionnés, écoles et espaces d’activités économiques qui seront développés.

Une collaboration entre acteurs publics

Ce projet est le résultat d’un partenariat public entre la SLRB et citydev.brussels. Les deux organismes étaient chacun propriétaire de terrains voisins, tous deux situés dans les périmètres du Plan Canal et du PPAS Biestebroeck. Ce qui offrait une opportunité unique de collaboration entre acteurs publics pour développer un projet ambitieux dans le cadre des prescriptions de la Zone d’Entreprises en Milieu Urbain (ZEMU) et des enjeux du Plan Canal avec l’appui du Bouwmeester Maître Architecte.

Petite Île/CityGate II prévoit la construction d’environ 400 logements (277 logements sociaux, 120 logements conventionnés), une école francophone à pédagogie active (maternelle et tronc commun) de 1.250 élèves, environ 15.000 m² d’espaces d’activités économiques et de parkings.

Un projet mixte d’envergure

Au total, 38 demandes de participations auront été reçues pour cette mission et 5 sélectionnées. C’est l’équipe internationale composée des bureaux : noAarchitecten, Sergison Bates architects, Korteknie Stuhlmacher Architecten, Aurélie Hachez Architecte, BOOM Landscape, Group D, Détang Engineering, Antea Group, daidalos peutz, CODIVES, formant la Société Momentanée SBa/KSA/AHA/noA qui a finalement remporté le marché d’auteur de projet. Ils ont été sélectionnés sur base des critères suivants : Urbanité, Habitabilité, Technique et durabilité et Economie globale du projet.

Le Comité d’avis a estimé particulièrement qualitatif l’équilibre et les interactions entre toutes les fonctions et le parti de la « ville assemblée » qui permet une unité dans la diversité. Le chapelet d’espaces extérieurs ouverts au public et l’ « Expedition Mews » permettent de lier l’ensemble du projet grâce à des perspectives et des cheminements longitudinaux sur l’ensemble du site, tout en permettant une très grande fonctionnalité de chaque programme.

Le projet répond également au référentiel quartier durable, avec un projet très ambitieux dans la thématique ressource (préfabrication, démontabilité, réemploi), mais aussi dans les thématiques d’environnement humain, gestion de l’eau (qui parcourt l’ensemble du site et est utilisée comme traceur dans le projet), gestion et participation. Le passé industriel du site et sa mémoire sont également conservés.

Enfin, l’équipe SM SBa/KSA/AHA/noA a pris le parti fort d’aller au bout de la mixité fonctionnelle et de ne pas « cacher » l’activité économique, au contraire, elle permet des interactions entre les différents occupants du site. Travailler, vivre et apprendre se côtoient. L’insertion d’activités et de lieux communautaires ouverts au public tels que  cafés, cantine restaurant, bibliothèque, salle de sport, permettra de faire du projet « une destination », de limiter l’enclavement et d’augmenter le degré de communication entre les groupes d’individus : dirigeants d’entreprise, travailleurs, enseignants, élèves, habitants, visiteurs.  Un nouveau quartier urbain est créé tout en maintenant des liens et des relations physiques avec le quartier adjacent. Le projet s’inscrit d’ailleurs dans un contexte culturel et local existant et fait la part belle aux projets d’occupation temporaire, tâchant de trouver une continuité aux activités déjà présentes sur le site.

Vidéos des 5 équipes soumissionnaires